01 30 79 50 00 Support client Connexion du client

JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA MUSIQUE

Avec plus de 500 000 abonnés répartis dans plus de 100 pays, nous donnons une toute nouvelle dimension à l’international. Avec une équipe créative talentueuse composée de superviseurs et chercheurs musicaux des quatre coins du monde, ils se sont réunis pour sélectionner leurs artistes préférés afin de célébrer cette Journée Internationale de la Musique.

IDA GLOMNES

Originaire de Norvège, Ida Glomnes, superviseur musical de Mood, nous parle de sa préférence pour la musique scandinave et, plus particulièrement du groupe danois Phlake :

« Phlake est l’un des groupes danois les plus en vogue du moment. Le son « bedroom pop » de Phlake commence à être reconnu internationalement. Composé de la chanteuse Mads Bo et du producteur Jonathan Elkær, j’aime la qualité de leur musique et la façon dont ils jouent avec différents styles et instruments, tout en gardant leur signature sonore soul. »

2min par Phlake

ALEX ESPINOSA

Ayant grandi dans un foyer mexicain, le superviseur musical Alex Espinosa a été élevé en écoutant tous les types de musique latine. Il a choisi de célébrer le multi-instrumentiste d’origine vénézuélienne Ulises Hadjis en cette Journée internationale de la Musique :

« En 2012, Ulises a fait parler de lui lorsqu’il a été nommé pour un Grammy latin en tant que meilleur nouvel artiste. Depuis, il a collaboré avec des talents tels que Jose Luis Pardo, Gepe et Hello Seahorse, pour n’en citer que quelques-uns. Son dernier album, Errores En El Extranjero, sur Cosmica Records met en valeur ses prouesses en tant que chanteur et compositeur.

Une des choses qui me frappe chez cet artiste en particulier, c’est sa capacité à savoir jouer plusieurs instruments pour les utiliser dans ses propres albums ! »

Obvio par Ulises Hadjis

ALIZÉ BRIVAL

La superviseuse musicale Alizé Brival, originaire de France, nous fait part de son coup de cœur pour l’artiste CHÉRI :

« CHÉRI est l’un des artistes français les plus prometteurs de cette année. Leur dernier titre : « Pour te toucher », est un hymne féroce à l’amour de soi, avec un rythme unique et un style électro-pop audacieux. La sortie de leur EP éponyme, prouve que l’attention portée aux détails, aux visuels et aux sons va de pair. Mélangeant les influences de la musique espagnole, électro-pop, pop et française, leur musique est, sans aucun doute, prête à conquérir le monde ! C’est pourquoi, en cette journée Internationale de la musique, j’ai choisi de les célébrer. J’ai été touché par leur talent, leur élégance, à la limite du sexy et du sans gêne. Un style qui prouve que la musique française peut traverser les frontières et toucher tout le monde sans avoir à correspondre à une norme. »

Pour Te Toucher par CHÉRI

DANIELE LAMA

Le superviseur musical de Mood, Daniele Lama, fait l’éloge de ses compatriotes italiens Nu Genea :

« Nu Genea est un duo napolitain formé par Massimo Di Lena et Lucio Aquilina. Leur dernier album, Bar Mediterraneo, est un mélange exaltant de groove, funk-disco ensoleillés et de sons cosmiques. Un véritable mixte de genres musicaux et de langues du monde (napolitain, français, dialecte tunisien).

J’aime la façon dont ils ont réussi à fusionner des instruments acoustiques (y compris certains associés à la musique traditionnelle comme la flûte Ney et la mandoline), des voix et des synthétiseurs. Le tout créant un mélange musical unique, qui est à la fois intemporel et moderne. »

Marechià (feat. Célia Kameni) par Nu Genea

AMY FRISHKEY

Amy Frishkey, superviseur musical d’origine texane, nous partage son avis sur Rodrigo Amarante, chanteur-compositeur et multi-instrumentaliste brésilien :

« Le deuxième album solo d’Amarante, Drama, utilise un impressionnisme musical rêveur pour exprimer son amour du féminin. Le tout accompagné d’une instrumentation luxuriante et de voix nostalgiques. L’album est un clin d’œil à son père qui lui rasait rituellement la tête lorsqu’il était enfant pour l’introniser à l’âge adulte. Amarante revendique la vie qui brille à travers l’obscurité de soi et des attentes de la société avec des chansons en portugais et en anglais.

C’est un privilège de pouvoir mettre en lumière un artiste qui traverse les frontières et dont le style et le message sont si touchants. »

Um Milhão par Rodrigo Amarante

INIE BANIGO

Rendant hommage à son héritage nigérian, Inie Banigo, superviseur musical de Mood, nous fait découvrir Oxlade, un artiste prometteur :

« Faisant partie de la scène ALTE nigériane en pleine expansion, Oxlade a vraiment percé le monde de la musique avec sa performance sur l’émission youtube COLORS. COLORS est maintenant THE PLACE TO BE pour conquérir le public international croissant grâce à la mise en avant des nouveaux artistes émergents. Avec plus de 18 millions de vues, sa performance a conquis des fans du monde entier. J’ai hâte qu’il devienne une grande star mondiale à l’instar de Burna Boy, Wizkid, CKay et Davido. »

KU LO SA par Oxlade

MOLLY CHEN

La chercheuse en musique Molly Chen, de l’Iowa, aux États-Unis, célèbre MICHELLE :

« MICHELLE de NYC est en fait un collectif de six artistes talentueux qui se sont d’abord virtuellement réunis en 2018 pour travailler sur un projet, sans même s’être rencontrés en personne jusqu’au jour de leur premier spectacle. D’une certaine manière, je pense que l’histoire de leur formation fait partie de ce qui les rend si authentiques. Il n’y a pas de leader, chacun apporte son expérience, ses intérêts et ses inspirations… Ce mixe donne un mélange de pop indie, de funk et de R&B. Un habile équilibre entre plaisir et émotion, qui se ressent dans l’unisson de leurs quatre voix. »

MESS U MADE par MICHELLE

RACHEL JAQUES

Née et élevée au Royaume-Uni, Rachel Jaques, superviseur musical associé, fait l’éloge des sons d’Issy Wood :

« Basée à Londres, Issy Wood est une artiste peintre (et musicienne) qui a exposé ses œuvres dans le monde entier. Depuis qu’elle est devenue indépendante de Sony, elle a récemment sorti son dernier album : My Body Your Choice, où elle y mêle sa voix grave et luxuriante à un son électro-pop grungy unique. Son nouvel album, qui aborde les thèmes de l’angoisse, des peines de cœur et des relations personnelles, est très rafraîchissant. Le style global de son album m’a rappelé l’énergie nostalgique de certaines de mes électro-pop indie féminines britanniques préférées des années 2000, tout en conservant une qualité sonore fraîche propre à Wood. Tout son univers a vraiment résonné en moi. »

Both par Issy Wood

JUSTIN MAIN

Le superviseur musical Justin Main, du Michigan, aux États-Unis, met en avant le guitariste et compositeur touareg Mdou Moctar :

« Moctar est apparu pour la première fois sur l’époustouflante compilation : Music from Saharan Cellphones en 2011. Depuis, il a créé un vaste corpus d’œuvres qui regroupent la musique traditionnelle d’Afrique de l’Ouest, le psychédélisme électrifié et, parfois, les rythmes lo-fi. Il y a toujours un groove désertique, hypnotique qui traverse sa musique, faisant de lui un artiste à part entière.

Pour moi, son style singulier est une chose. Mais sa capacité à écrire une musique qui parle de concepts universels ainsi que de l’expérience africaine moderne, fait de lui l’un des artistes les plus importants dans la musique internationale. »

Afrique Victime par Mdou Moctar

CHRIS ROBLES

Le superviseur musical, Chris Robles, basé à Seattle, dans l’État de Washington, met en lumière la chanteuse et compositrice philippine June Marieezy, également connue sous le nom de ((( O ))).

« June Marieezy est née à Dallas, mais a décidé de s’installer aux Philippines où elle y découvrir ses (avec son mari FKJ, qui est un musicien français). Son nom imprononçable : ((( O ))), symbolise sa présence énergique et sa créativité. À partir de 2019, elle partage tous les mois, pour la pleine lune des moondrops. Et, à chacun de ses anniversaires (le 27 août) elle partage pendant 12 ans, un sundrop (un petit album). Sa musique est expérimentale et décontractée, avec des influences R&B, Soul et électroniques.

Étant moi-même philippino-américain et vivant aux États-Unis, octobre est reconnu comme le mois de l’histoire philippino-américaine. Le fait de mettre en vedette une compatriote philippine qui a une histoire intéressante derrière son art me semblait approprié (en plus d’être simplement fan de sa musique !) ».

Omw par ((( O )))

RUBEN LIRA

Ruben Lira, superviseur musical de Seattle, Washington, États-Unis, présente l’artiste Ivy Sole, originaire de Philadelphie, en Caroline du Nord.

“Ivy Sole sort de la musique depuis des années, mais semble toujours être underground. Ce n’est que depuis peu, qu’Ivy Sole obtient toute la reconnaissance qu’elle mérite. Sa musique ne va pas seulement vous marquer, elle va -surtout- vous instruire ! J’aime le mélange de jazz et de hip-hop mélangés à ses paroles puissantes. Le rythme de ses chansons sont enchanteurs et d’une honnêteté que l’on entend rarement.

Sa dernière musique : Candid, offre des notes de R&B moderne, de pop et de rap. Ses chansons parlent des défis de sa vie et de toutes ses émotions ressenties. Ses chansons remettent en question votre état d’esprit tout en vous faisant vibrer au rythme de sa musique. »

Reincarnate par Ivy Sole